Un "esprit sain dans un corps sain"

écrit par le docteur Dewitte Jean-Jacques

Cet adage connu de tous et prononcé la première fois par Juvénal (poète de la Rome antique) est tiré de la citation « Orandum est, ut sit mens sana in corpore sano » qui peut se traduire par "il faut prier afin d'obtenir un esprit sain dans un corps sain".

On ne peut intuitivement que reconnaitre le bienfondé de cette assertion ! Il est indéniable que la santé du corps et celle de l'esprit se conjuguent pour apporter la paix, la santé et le bonheur de tout être qui prend soin de son corps et de son esprit ! 

Il est aussi clair que la santé du corps est un préalable à la santé de l'esprit ! 

Ce n'est que lorsque nous nous ouvrons pleinement

à la Lumière que Celle-ci peut alors nous guider

vers les hauteurs lumineuses !

Boire, fumer, mal se nourrir, ne pas dormir, ne pas se reposer, ne pas se relaxer, ne pas faire de mouvements, ne pas faire silence en soi régulièrement ... affaiblit le corps et rend l'esprit moins apte à s'exprimer au travers de son corps.

Mais qu'en est-il de l'inverse et que signifie avoir un esprit sain ? On pense évidemment qu'avoir un esprit sain signifie avoir un cerveau sain et donc une tête bien pensante mais cette affirmation n'est pas du tout en conformité avec les travaux scientifiques les plus récents, notamment de ceux de la physique quantique !

Ainsi, et avant de répondre à cette question, il est nécessaire de pousser plus loin la réflexion et de se demander ce qu'est réellement l'esprit.

Il faut savoir que pendant l'Antiquité, la notion d'esprit n'était pas forcément équivalente à celle du cerveau et de ses pensées intellectuelles. Cette notion n'est apparue que récemment lorsque l'homme, par l’hyper-développement de son intellect et de ses sentiments, n'a plus été capable de dissocier ce qu'il pensait de ce que son intuition lui indiquait !

Dans toutes les médecines des temps anciens (médecine Chinoise, Arabe, des Indiens, Ayur védique ...), l'homme avait conscience qu'il était fait d'un noyau vivant immortel entouré de différentes enveloppes qu'il nommait "manteaux" ou encore "corps". Dans la médecine traditionnelle chinoise par exemple ce noyau était nommé "l'empereur" (le Shen). Pour eux, l'activité cérébrale et psychique dédiée au cerveau n'était que le reflet de l'énergie subtile de tout les organes du corps, certes contrôlé et harmonisé par ce fabuleux organe qu'est le système nerveux mais non assimilable à l'activité de l'empereur dont la puissance originelle et la suprématie était en charge d'orienter et de décider de l'existence ainsi que de la destinée de chacun !

En d'autres termes ce cerveau n'était qu'un prolongement subtil des organes et il le reconnaissait comme un organe du corps humain, lequel disparait à la mort et lequel doit être soigné au même titre que tout autre organe du corps humain : d'où le besoin de repos, de sommeil, de relaxation ... nécessaires à la régénération du cerveau et donc à la vitalité d'un corps afin qu'il reste sain ! Toutes ces techniques améliorent ainsi l'activité du cerveau qui, mieux oxygéné et mieux nourri peut alors agir de façon optimale au service de l'esprit. Il s'ensuit une meilleure concentration, une meilleure mémoire et d'autres effets psychiques et cognitifs indispensables à une activité saine de l'esprit.

Alors au final qu'est ce que l'esprit et comment peut-il être sain ? Si l'on reprend ces médecines traditionnelles et le champ de toutes les découvertes actuelles, on peut dire que l'esprit est en rapport avec tout ce qui touche les qualités de "coeur" ! "Avoir du coeur" est une qualité inhérente à l'esprit ou à l'âme. Le cerveau crée l'intelligence intellectuelle ou celle des sentiments (l'intelligence émotionnelle). L'intelligence de coeur est d'un tout autre registre. Elle est en rapport avec l'esprit et se caractérise par une bonté de coeur, que l'être soit intelligent ou ne le soit pas, qu'il soit émotif ou ne le soit pas. Avoir la main sur le coeur est une autre expression qui peut approcher encore de cette notion d'esprit. L'esprit est donc ce Feu intérieur qui enflamme notre existence et lui donne un sens lorsque nous l'écoutons ! Ce sens ne peut donc pas être perçu avec l'aide du cerveau mais uniquement avec le concours de l'esprit ! 

Nous pouvons maintenant répondre à la question. Un esprit sain est un esprit qui vit sa vie en toute sérénité, sans peur ni angoisse, dans l'instant et . Il écoute son cœur et non sa raison ou sa logique cartésienne ni même ses émotions ou ses sentiments qui souvent le trahissent. Il entend de l'intérieur grâce à cette petite voix de la conscience, celle de son cœur et elle ne le trahit jamais. Il sait ce qui est vrai ou faux pour lui-même et ne se laisse jamais influencer ou intimider par cette fausse voix issue de ses cinq sens physiques, cette voix qui nous harcèle et qui veut absolument nous ancrer dans nos propres pensées ou croyances toutes faites, celles issues de notre éducation ou de nos conditionnements, cette voix issue de notre ego.

Un être sain est donc sain et de corps et d'esprit. Il écoute toujours son intuition qui est la voix de son esprit et sait donc ce qui est bon ou malsain pour son corps et pour son devenir. Il a conscience que son corps, et donc son cerveau, ne sont que des outils nécessaires à l'accomplissement de sa destinée mais ne les néglige cependant jamais. Malgré tout il a aussi conscience qu'il ne peut suivre son chemin que guidé par la voix de son cœur, un cœur qu'il ne confond jamais avec ses  émotions ni avec ses sentiments ! La voix du cœur est celle de notre esprit, celle de notre conscience profonde et elle s'enrichit de plus en plus au rythme d'une vie pleine d'intuition car elle est source de vérité, en lien direct et constant avec la Conscience Universelle.

© 2018 - Renaissance et santé - Jean-Jacques Dewitte