Covid 19 : quelles huiles essentielles (HE) utiliser ?

ATTENTION

 

Les informations publiées sur ce site sont issues de l'expérience personnelle de l'auteur. Cependant elles ne peuvent, en aucun cas, être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne doit être entrepris en se basant uniquement sur le contenu ces informations, et il est de la responsabilité du lecteur de consulter des professionnels de santé. Aucune information ou produit mentionné sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Quelles Huiles essentielles utiliser ?

1 : On utilisera 4 HE de la famille des Lauracées, spécifiquement antivirales qui renforcent nos capacités à se battre : ces HE renforcent notre immunité non spécifique c'est-à dire cette capacité à se défendre contre tout (grace à la fièvre et aux éliminations)

 

HE ravintzara (HE de cinnamomum camphora Madagascar) : très puissante. Terrain stressé (si vous êtes angoissé, inquiet avec peurs, doutes...

 

HE saro (HE cinnamosma fragans) : Famille proche des Lauracées (Cannelacées) en remplacement du ravintzara si rupture de stock. Anti-virale et immunostimulante très puissante

Fatigué et plus dépressif mais tout aussi angoissé et inhibé. très fataliste, résigné, vit dans ses échecs ...

Vous pouvez faire des aérosols en prévention ou en curatif.

A utiliser en curatif plutôt que ravintzara surtout si troubles respiratoires.

 

HE Laurier (HE Laurus nobilis) : essence de terrain immunostimulante : elle relance nos défenses mises en retrait. c'est l'essence des vainqueurs (lauriers de César), de ceux qui n'ont pas peur d'affronter les difficultés. A prendre en petite quantité (10 % dans une préparation suffisent). Elle est très efficace pour les virus aussi pour nettoyer les intestins (avec Thym thymol, cannelle et clou de girofle)

 

HE Cannelle (HE cinnamomum zyélanicum écorce) : Tonifie tout le système digestif et nettoie la flore intestinale. Prépare et accompagne toute infection grave surtout si impact intestinal (diarrhée). Grippe avec abattement et perte totale d'énergie physique et psychique (moral au plus bas). indispensable chez les malades à risque !  A associer avec le clou de girofle et/ou l'origan et/ou le thym thymol et/ou laurier pour traiter l'infection intestinale et pulmonaire, sources de mortalité (emballement inflammatoire par les cytokines)

2 : Une autre famille fournit des HE anti-infectieuses d'un autre genre : les Myrtacées (Myrte)

nous émanciper. Elles sont anti-infectieuses pour certaines (clou de girofle et mélaleuca (il existe 3 mélaleuques) et Manuka) et possèdent un fort tropisme respiratoire pour d'autres (Eucalyptus (il en existe 2) et Myrte verte). Ces HE ont la capacité de nous libérer de nos conditionnements ou croyances fortement engrammées en nous. Elles renforcent ainsi considérablement notre capacité à exprimer notre force vitale face aux virus.

 

HE CLou de girofle (HE Eugénia caryophylatta clou) : parmi les anti-infectieux les plus puissants (phénols). Elle assainit les intestins comme la cannelle (A associer)

 

HE Cajeput (HE Mélaleuca cajeputi) : spécifique pour la grippe

 

HE Niaouli (HE Mélaleuca quinquénervia) : connue pour les rhumes, sinusite et infections ORL. Diminue les glaires et régénère les tissus.

 

HE Eucalyptus globulus : oxygénateur du sang, améliore les toux, les glaires...il est incontournable dans le coronavirus. 

 

HE Myrte verte (HE Myrtus communis) : efficace pour la toux et les glaires. Incontournable.

renforcent notre identité profonde.

Un autre grand groupe d'HE anti-infectieuses extrêmement puissantes est celui des Lamiacées (Labiées) à phénols (thym, origan, sarriette). Nous avons déjà parlé du clou de girofle à propos des phénols. Leur activité est équivalente à celle des médicaments anti-viraux mais sans les effets secondaires et les résistances. Les lamiacées, celles liée à nos défenses profondes spécifiques liées aux anticorps et à la mémoire cellulaire. Ces lamiacées relancent la flore et détoxifient aussi l'organisme en ramenant de la chaleur vitale. Ils nous permettent de nous affirmer en renforcant l' activité consciente qui provient de "soi" (relié à notre désir profond de vivre notre engagement de vie) et non à partir du mental avec lequel nous sommes inféodés contre notre propre volonté intime (volonté de l'esprit contre désirs du mental (cerveau)). Pour mieux comprendre cette relation, reportez-vous à : )

 

HE Thym Thymol + Origan d'Espagne : activité anti-virale puissante lors de l'infection.

 

HEThym thuyanol + Origan compact

: activité anti-virale en prévention de la grippe.

 

HE Thym saturéoides

: en prévention ou si maladie auto-immune (avec Sarriette).

4 : Encore une HE immunostimulante de terrain de la famille des conifères (Epicéa) : elle agit en profondeur, sur le terain immunodéprimé (comme thym saturéoides).

renforcer l'énergie du corpsA donner pour (des surrénales et des reins (adaptogène))

 

HE Epicéa ou picéa noir (HE Picéa mariana) : renforce toute l'énergie du corps dont l'immunité.Peut aussi être donné dans les maladies auto-immunes.

Renforcer l'activité hépatique5 : +++. C'est le foie qui gère l'inflammation et l'immunité. Toute infection ne peut apparaitre et dégénérer que si le foie n'est pas apte à nous nettoyer et à nous défendre. 2 remèdes faisant partie de la famille des Lamiacées :

 

HE Romarin à ABV (HE Rosmarinus à Acétate de Bornéol Verbénone) : à donner chez l'adulte ou enfant de plus de 7 ans. 10 à 15 % suffisent dans une préparation. Eviter chez la femme enceinte.

 

HE Rosmarinus à 1,8 cinéole : A donner chez enfant de m,,5toute infection. 10 % suffisent.

 

HE Menthe poivrée (HE Mentha pipérita) : immunostimulante mais interdite chez les enfants t chez la femme enceinte.  (à donner chez l'adulte et enfant de plus de 12 ans). 10 à 15 % suffisent dans une préparation.

6 : On peut aussi associer en prévention 'HE encens et HE myrrhe qui sont immunostimulantes puissantes.l

7 : Traiter l'inflammatioon pendant la crise grace aux astéracées (matricaire, hélichryse...)

On donnera l'HE d' Hélichrysum Italicum : anti-inflammatoire, immunostimulante et fluidifante puissante, à rajouter en interne mais aussi en massage externe au niveau des voies pulmonaires et intestinales.  

A ne pas oublier dans les cas graves avec difficultés respiratoires et dès le début de l'infection, surtout lors du flash inflammatoire lié aux cytokines !

Comment utiliser ces HE ?

Faire des associaions de plusieurs HE. Il suffit de les mélanger dans un flacon en proprotion des HE utilisées (Ex : 5 HE achetées en conditionnement unique de 5 ml peuvent être mélangées dans un plus grand flacon de 30 ml ou alors 3 flacons de 5 ml et 2 autres de 2 ml nécessaires en moindre proportion).

Certaines associations seront prises en prévention (2 fois par jour), d'autres en curatif (4 fois par jour et plus). Elles se prennent par voie interne et/ou par voie externe pour certaines (voir plus loin). Voie interne à raison de 1 à 3 gouttes (selon le poids) du mélange x 2 jour en prévention. En curatif on peut augmenter les quantités mais cela devra être fait sous le contrôle d'un médecin. Parfois les quantités nécessaires nécessitent une prise sous forme de gélules ou suppositoires que seul un médecin peut prescrire.    

HE en prévention : (exemple de mélange)

Mélanger HE Ravintzara (5 ml) + Cannelle écorce (5 ml) + Clou de girofle (5 ml) + Epicéa (5 ml) + Thym saturéoide à bornéol (5 ml) + Rosmarin ABV (2,5 ml) + Origan compact (2,5 ml) + Laurier noble  (2,5 ml)

1 à 3 gouttes le matin et le soir, avec un peu de miel ou sur du pain.

HE en curatif ; continuer les HE de prévention : 1 à 2 gouttes x 4 / jour et rajouter HE suivantes:

HE Thym thymol (2,5 ml) + HE Origan d'Espagne (2,5 ml) + HE Myrte verte (5 ml)

+ HE Eucalyptus globulus (5 ml) + HE Cajeput (5 ml) + Rosmarinus 1,8 cinéole (5 ml) + saro (5 ml) + Hélichryse

Mélange à prendre 1 à 3 gouttes x 4 / jour selon le poids et tolérance digestive dans miel ou pain.

Ces posologies sont données à titre indicatif et doivent être adaptées à chacun.

 

On pourra associer des HE en friction sur la poitrine, sur la nuque, les coudes, les poignets et le dos avec la préparation suivante :

 

HE ravintzara + eucalyptus glob. +  cajeput + niaouli  + rosmarin 1,8 cinéole + myrte verte + Hélichryse italicum mélangées en parties égales (ex un mélange de 15 ml) et diluées dans 50 % avec une HV quelconque (ex : 15 ml d'HE + 15 ml d'huile végétale d'amande douce ou de Macadamia ou même huile d'olive selon disponibilité) à mélanger et en massage plusieurs fois par jour.

Penser à la diffusion : exemple HE ravintzara à diffuser 10 mn toutes les heures en curatif.

En prévention HE Ravintzara à diffuser 4 fois par jour pendant 10 mn.

Quelles HE faciles à acheter ?

Utiliser au minimum ces HE si atteint par le coronavirus :

HE Thym Thymol + Laurier + cajeput + Saro + Laurier + Eucalyptus globulus + Romarin 1,8 cinéol + Cannelle et Clou de girofle

voire HE Hélichryse.

A prendre très souvent et par voie orale

Mise à jour le 21 Avril 2020

 

 

 

ATTENTION pour ceux qui prennent déjà des anti-coagulants ++++ Parlez-en à votre médecin !

 

huile de lin bio : 1 fois par jour au repas (1 c-à-soupe dans l'assaisonnement) ou en gélule (huile de lin La Royale : 1 gélule matin et soir)

 

 

l faut prendre, avant la maladie, des oméga 3 à chaines courtes (ex huile de Lin) et à chaines longues (EPA et DHA) :

Dans cette maladie, le virus semble également toucher les vaisseaux et créer des micro-embolies (petites caillots) qui bouchent les veines dont les veines pulmonaires. Le traitement avec les HE doit alors aussi de prévenir ces micro-embolisations avant que la maladie n'apparaisse donc déjà en prévention. Or une HE est fortement indiquée : c'est l'hélichryse d'Italie (voir plus loin)

Le traitement vise avant tout à renforcer l'immunité, le système lymphatique, le foie et tout le système de détoxification de l'organisme mis à dure épreuve lors de ce type d'infection. Toutes les HE qui renforcent l'immunité sont le plus souvent anti-infectieuses c'est-à-dire antivirales, antibactériennes, parfois antimycosiques (champignons) voire anti-parasitaires. Or nous savons depuis peu que les complications pulmonaires, liées à une surinfection bactérienne, surviennent à la suite d'une infection bactérienne des intestins. Or nous venons de voir que les HE sont aussi efficace pour le virus que pour les bactéries.

 

Elles agissent aussi en curatif, lorsque l'infection à pris le dessus.

Le traitement à base d'HE peut être d'abord préventif. Il renforce ainsi les défenses et son action ne doit pas être sous-estimée. En effet les HE sont extrêmement puissantes dans le domaine des infections.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les informations publiées sur ce site sont issues de l'expérience personnelle de l'auteur. Cependant elles ne peuvent, en aucun cas, être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne doit être entrepris en se basant uniquement sur le contenu ces informations, et il est de la responsabilité du lecteur de consulter des professionnels de santé. Aucune information ou produit mentionné sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

© 2018 - Renaissance et santé - Jean-Jacques Dewitte