LA PEUR DE MAL FAIRE !

Il est devenu extrêmement fréquent que la peur de mal faire nous empêche d'agir et de faire précisément ce que nous aimerions faire. Avez-vous déjà réfléchi à cela sérieusement ? La peur est le plus grand ennemi de la décision et donc le plus grand ennemi de l'être humain libre. Nous avons tous des envies et des projets qui vibrent ardemment en nous et que nous aimerions voir se réaliser. Nous sommes prêts à y mettre toute notre énergie mais le moment venu, ne faisons rien ou reportons à plus loin la décision d'agir dans ce sens ! La peur de mal faire nous terrasse et préférons alors ne rien faire plutôt que faire quelque chose qui soit mal (fait) et nous soit même reproché. La peur de ce reproche peut concerner l'entourage mais aussi vis-à-vis de soi-même. Devenus les champions de l'auto-critique et de la culpabilité nous n'hésitons pas à nous juger et à nous opposer à toute prise de décision qui vient de nous ! Nous ruminons, argumentons et tournons en rond dans notre tête tel un hamster dans sa roue. Or toutes ces pensées ne sont que le fruit de la peur, une peur qui nous fait croire que ce que nous allons faire sera forcément mauvais. Nous doutons de nous-même et nous croyons indignes qu'une telle possibilité nous soit donnée.

Nous prenons alors cela pour de l'humilité et nous en consolons en pensant que cela nous rend encore plus grand ! Mais la peur, le doute, la culpabilité et la rumination qui s'ensuivent ne font que s'opposer à nos convictions intimes. Ils ne sont que la conséquence d'une vanité et d'un orgueil mal placés, celui de penser que nous sommes parfaits ou encore d'imaginer que nous savons tout et n'avons donc plus rien à apprendre. L'épidémie de coronavirus nous a cependant montré le contraire et doit nous rappeler que nous savons rien de la vie et avons donc tout à apprendre ! Ainsi ne soyons plus prétentieux et cessons d'être constamment indulgents avec nous-mêmes. Devenons véritablement humble et accueillons ce qui vient à nous sans plus aucune peur ni rumination ! Regardons la vie telle qu'elle s'offre à nous, là où nous sommes et avec les outils qui sont les nôtres. La peur paralyse et ne permet plus d'avancer parce qu'elle s'accapare de notre vie comme pour la contrôler. Prenez ainsi conscience que votre peur n'est qu'un piège de votre ego qui vous fait croire que vous savez déjà (prétention) ou alors que vous ne savez pas (fausse humilité). Dans le premier cas vous vous barrez vous-même la route à la Vérité et dans le second, votre mental vous enferme dans son propre espace limité à vos habitudes de vie. Votre mental ne sait rien de la vérité et il a peur d'elle car il ne pourra jamais l'appréhender et la saisir dans son essence profonde. Seul votre être intérieur en est capable ! Comment ? Par vos intuitions !  Comprenez maintenant qu'à chaque fois que votre intuition sonne à votre porte, votre mental vous envoie une injonction de certitude sommant à votre intuition de se taire sous l'une ou l'autre forme vue précédemment ! 

 

Être humble c'est oser être soi-même, oser penser et faire ce qui résonne en nous, sans peur ni doutes. Cela demande beaucoup de courage, celui d'accepter de sortir de ses habitudes confortables, celui d'agir différemment d'avant et donc celui d'accepter d'être jugé ou même de se juger soi-même. L'être courageux agit selon ses propres convictions et ne recule pas devant la difficulté, ses actions sont le reflet de sa foi intime et il ne triche pas avec la vie ! Il est sincère et honnête avec les autres et surtout avec lui-même. Il a confiance en ses intuitions et sait parfaitement que rien qui n'existe en ce monde n'est le fruit du hasard. Il sait que les Lois qui gèrent ce monde sont parfaites car elles n'ont pour seul guide que l'Amour qui rayonne d'Elles. Écouter ses intuitions conduit l'être à accueillir la vérité et à la vivre pour son plus grand bonheur. Il ne peut plus avoir peur car il sait avec certitude que son chemin le conduira toujours vers le haut. Il sait alors que tout ce qu'il devra vivre ne sera qu'une "épreuve" lui permettant à coup sûr de grandir. Pas à pas il avance sur un chemin d'épanouissement et il n'est plus hanté par la peur. Et si la souffrance vient à lui, il sait que celle-ci n'est que la conséquence de sa résistance à grandir ! Pourquoi ? Parce qu'il a écouté ses peurs et ses doutes et s'écarte à nouveau de la voie dans laquelle il s'était engagé avec courage. Mais devenu conscient de ce fait il se relève et persévère encore et encore dans ce chemin de délivrance !   

La peur est un fruit de notre mental. Elle apparait lorsque nous entendons nos intuitions mais ne leur faisons pas confiance. Un être qui ne vivrait qu'en toute intuition n'aurait jamais peur car il saurait ! Inversement un être qui n'écoute jamais ses intuitions enfoui ses peurs car il n'a pas le courage de les affronter. Il préfère rester sourd aux appels de la vie et ainsi continuer son chemin fait d'habitude et de croyances sclérosantes. Certes écouter ses intuitions demande un travail sur soi  car personne n'en est épargné par la peur et le doute dans la mesure où nous écoutons tous notre mental et notre ego en priorité. Nous avons mis une telle confiance en la science actuelle, en la technologie, en l'intellect avec toutes ses croyances et ses certitudes que nous en sommes devenus prisonniers et même les esclaves !

Un long travail doit ainsi être fait mais il n'est plus du tout difficile et devient même très facile dès lors que vous avez compris que vos peurs et vos doutes sont précisément ce piège dans lequel vous vous êtes jetés tout seul afin de ne pas faire ce travail d'émancipation et de libération que votre âme réclame à grand cris et que votre ego refuse ouvertement ! Alors n'ayez plus peur et franchissez cette petite ouverture à laquelle vous êtes constamment acculés : osez être vous-même et agissez en fonction de vous ! Ne vous occupez surtout pas des autres car ils sont, eux aussi, guidés par leur propre ego. Ils vous entraineront à nouveau dans ce cercle vicieux de la peur. Non seulement ils vous feront douter mais renforceront aussi leurs propres défenses par votre manque de conviction. En effet vous voir libre alimente encore plus leurs peurs car vous les mettez ainsi face à eux-mêmes et leur donnez une impulsion à pouvoir se réveiller de leur sommeil spirituel. Par contre, dès lors que votre conviction est inébranlable c'est-à-dire qu'aucun doute ne mine votre conscience,  vous leur rendez alors le meilleur service qui puisse leur revenir et cela, uniquement par l'effort que vous avez fourni de rester vous-même ! Alors ne doutez plus et répandez cette vie qui anime tous ceux qui écoutent et agissent en fonction de leurs intuitions !

Mis à jour le 10 juin 2020

© 2018 - Renaissance et santé - Jean-Jacques Dewitte