Qu'est ce que le "faux moi" ?

2ème partie

     Nous venons de voir qu'il existe 2 êtres en nous : un "moi profond" et un "faux moi" ! Le "moi" profond c'est vous, en tant qu'être de cœur ! C'est cette partie de vous qui a fait le choix de s'incarner sur cette Terre. Or l'incarnation sur Terre nécessite de revêtir un corps physique, celui que notre mère fabrique en son sein et qu'elle nous lègue à notre naissance. C'est ce corps physique qui est à l'origine de ce "faux moi" dont nous avons parlé !

     Notez tout de suite que lorsque je parle du corps physique, j'inclus le cerveau, qui ne peut être considéré que comme un organe physique à part entière car fabriqué lors de la conception. Ce qui en émane, à savoir la pensée et les activités intellectuelles ou sentimentales ne sont à leur tour que des éléments de même densité que le corps physique, raison pour laquelle elles peuvent être détectées avec des outils physiques et même manipulées par eux. Le cerveau, ainsi que tout ce qui en émane, fait donc partie du corps physique et doit donc, en cela, être opposé à l'esprit (voir "un esprit sain dans un corps sain") ! 

 

     A l'état normal, ce corps physique fabriqué dans les entrailles du corps maternel, à pour fonction de protéger l'esprit qui s'y incarne et de lui permettre ainsi de vivre une vie terrestre conforme aux besoins et nécessités de cet esprit.  Sans ce corps , l'esprit ne pourrait pas s'incarner et agir dans la matière ! Il serait privé d'un outil dont l'absence ne lui permettrait ni de s'exprimer ni d'agir ni même d'être visible par ceux qui possède un corps ! Le corps et le cerveau sont donc des outils de notre esprit et doivent, à cet effet, le rester. 

     Or c'est justement parce que nous avons placé cet outil dans une fonction qui ne lui appartenait pas que nous en avons perdu le contrôle de notre vie ! Imaginez-vous laissez votre GPS décider à votre place de l'endroit ou vous devez vous rendre ! Or c'est exactement ce que nous avons fait avec notre cerveau en le laissant décider à notre place de la vie que notre esprit avait décidé de vivre en venant s'incarner ! Notre cerveau c'est nos pensées, notre intellect, nos sentiments, notre imagination et même nos émotions qui, au lieu de servir d'outil à notre pouvoir de décision, en avons fait des maîtres dont la fonction est de diriger nos existences ! Or cela n'est plus normal et contraire à la vie mais est devenu tellement courant de nos jours que nos esprits se sont endormis de génération en générations et sont devenus incapables de saisir cette dramatique réalité : qu'ils ne sont plus aux commande de nos propres existences ! Nous sommes comme des pantins ou des marionnettes, guidés par nos émotions et pensées et avançons au gré de nos ressentis terrestres 

     Ainsi aurez-vous compris que ce "faux moi" n'est rien d'autre que cet usurpateur intellectuel qui prétend tout mieux savoir que vous et ne vous laisse pas écouter votre intuition, préférant vous mettre dans le doute, la peur ou la culpabilité ou parfois dans la certitude et la rigidité de vos pensées, coupant court à toute possibilité de changement ! Par ces attitudes, il vous habille d'un manteau d'apparence qui vous donne alors l'illusion d'être ce que vous croyez être alors que votre intuition vous indique nettement le contraire !  

 

      Passons maintenant à ce masque, à cet habit "qui ne fait pas le moine" mais nous fait cependant croire, d'apparence, aux autres mais surtout à soi-même, que nous sommes ce masque ou cet habit ! 

L'illusion est toujours fortement trompeuse et c'est malheureusement elle qui nous rend fourbe, menteur, prétentieux, envieux, jaloux, arriviste ... sous l'apparence d'un être de bon cœur, de bon aloi, muni d'une courtoisie, d'un courage, d 'une bonté d'âme et même d'une gentillesse sans égals ! Ces êtres se promènent par milliers et, nous tous en faisons partie, de façon plus ou moins intense et plus ou moins consciente !

     Comprenez bien que je ne mets le doigt sur cet aspect que pour le reconnaitre intégralement dans toute son horreur et non pour juger qui que ce soit ! Nous tous sommes capturés, dès notre enfance, par cette énorme toile d'araignée de l'éducation qui renferme un immense piège invisible ! Formatés et conditionnés, dogmatisés et verrouillés, nous fonctionnons tous plus ou moins selon ce modèle d'apparence et cela depuis toujours car c'est le modèle qui atteint chaque enfant, dès sa naissance, et le corrompt plus ou moins rapidement !

     Parents, éducateurs, politiques, religieux ainsi que l'entourage immédiat de chaque être humain sur cette terre amène tout enfant à endosser un masque qu'il devra endurer toute sa vie s'il n'ouvre pas les yeux lui-même, à moins qu'il n'en souffre irrémédiablement et ne doive faire un travail dont malheureusement il n'a pas les clés !

     Ce masque, cet habit d'apparat que nous acceptons sans broncher est bel et bien la source de tous nos maux. Il provoque la discorde, la haine, les souffrances, les maladies allant jusqu'à provoquer guerres et conflits majeurs à l'origine de meurtres et de cruautés en tous genres.

     La question qui se pose est "comment en sommes nous arrivés à cela ?" Comment avons-nous pu devenir aussi immatures et ne plus être capables de laisser notre "moi intime" garder les commandes de notre être ?  Comme je vous le disais, la réponse est fort simple ; c'est en laissant nos sentiments et notre raison décider à notre place que cette catastrophe a pu s'installer et même s'aggraver monstrueusement au cours des millénaires.

     Au lieu de faire confiance à notre intuition qui savait, à cette petite voix de la conscience, nous avons préféré, au fil du temps, donner la priorité à notre intellect, à notre ego, à nos propres pensées, celles issues de notre cerveau. Or ces pensées, qui appartiennent au "faux moi", représentent de "fausses pensées" et conduisent à la discorde totale entre les humains comme cela peut se voir aisément de nos jours ! Chaque être humain possédant ses propres pensées, issues de son propre cerveau, ne peut qu'en revendiquer la véracité pour lui seul, ce qui conduisit inévitablement à l'incohérence et l'absence d'unité des êtres humains. De fait, en donnant un droit exclusif au savoir intellectuel de notre cerveau, un savoir fondé sur la technologie et les sciences nous avons laisser grossir ce monstre sans vie et l'avons appliqué à nos propres vies ! Ce n'est plus l'être humain qui parle au travers de son "moi profond" grâce à son intuition mais l'être déguisé, "le faux moi",  qui évoque sa vision personnelle de la vie au travers de la science et de la technique issue de son intellect ! 

A suivre

Le 03 septembre 2020.

© 2018 - Renaissance et santé - Jean-Jacques Dewitte